Quelques clés pour réaliser simplement des vidéos de présentation d'offres et services

Lorsque l’on évoque l’inbound marketing, on est tous unanimes sur l’apport de la vidéo en tant qu’outil puissant pour attirer de nouveaux visiteurs sur votre site web, générer des leads et satisfaire vos clients les plus fidèles. Toutefois, beaucoup d’entre nous peinent à passer de la théorie à la pratique. Pourquoi sommes-nous si impressionnés par la production de vidéos ? Contrairement à ce que l’on pourrait penser, vous n’avez pas forcément besoin d’un matériel à la pointe de la technologie ou d’un logiciel d’édition hollywoodien. La vidéo n’est pas forcément un gouffre financier et une activité (trop) chronophage. Il suffit d’un déclic pour enchaîner des petites productions faciles à digérer pour votre audience, tout en personnifiant votre entreprise et en boostant la portée de votre message. En diffusant une vidéo bien pensée, vous aurez la possibilité de remplir plusieurs objectifs : fédérer vos collaborateurs, attirer de nouveaux partenaires et prospects, développer le trafic de votre site et favoriser la compréhension de votre offre.

Pour vous aider à relever le défi de la vidéo, nous vous livrons aujourd’hui quelques conseils pratiques pour ne pas manquer le coche. Au menu : préparation du tournage, réalisation et diffusion.

Avant le tournage…

Vous avez enfin décidé de réaliser votre première vidéo. C’est une excellente résolution qui viendra diversifier l’arsenal de votre stratégie marketing.

#1 Définir votre audience

Avant même de commencer à rédiger un script ou de filmer quoi que ce soit, vous devrez faire le point sur votre audience et vos buyer persona, comme vous le feriez avant la production d’un contenu textuel ou illustré. La cible conditionnera le langage bien sûr, mais également le style de la vidéo, le ton de la voix-off, la police et la couleur du texte, etc.

#2 Définir son objectif, et s’y tenir !

La définition de votre cible impliquera donc un dessein à la vidéo. On est ici en plein entonnoir de conversion :

  • Voulez-vous simplement informer la cible ? (haut de l’entonnoir) ;
  • Tentez-vous de la séduire ? (milieu de l’entonnoir) ;
  • Souhaitez-vous la convaincre ? (bas de l’entonnoir).

#3 Faire dans le reuse content ou le recyclage de contenu

C’est l’une des façons les plus simples de vous assurer que votre investissement sera rentable. En effet, en reprenant le sujet d’un article de blog, d’un post, d’une chronique, d’un billet d’humeur ou de tout contenu qui aura suscité l’engouement de votre cible, vous évitez le hors-piste et vous avancez en terrain conquis d’avance. Pour trouver un sujet pertinent à votre vidéo, pensez également à un produit phare qui se place en tête de vos ventes, au service qui attire le plus de nouveaux clients, à l’élément qui génère régulièrement de nouveaux partenariats, etc. En somme, on ne change pas une équipe qui gagne !

Vous tenez donc la base de votre script. Lisez votre contenu textuel à voix haute et reformulez le de telle sorte à ce qu'il utilise un langage "parlé". On oublie souvent que l'on ne parle pas de le même façon que l'on écrit. Soyez empathique et tentez d’identifier les temps forts pour les mettre en lumière, et les temps faibles pour les repenser afin de ne pas lasser votre audience. Partagez ensuite le script revisité avec vos collaborateurs en les invitant à commenter et à critiquer le produit de votre travail. Par un processus itératif, peaufinez votre script jusqu’à aboutir à un contenu à la hauteur de vos ambitions.

#4 Enregistrez-vous en lisant le script

On est souvent plus exigeant que notre public. Ainsi, une fois le script finalisé à l’écrit, enregistrez-vous avec une webcam, ou même avec votre smartphone. Ce sera la dernière étape avant le tournage. Cela vous permettra notamment de vérifier une dernière fois que vous n’avez pas perdu de vue l’objectif d’audience et d’action défini précédemment.

Tout est prêt : silence, ça tourne !

Votre script est prêt, il est maintenant temps de commencer la réalisation de votre vidéo. Si vous êtes limité par un budget serré, faites dans le DIY et réalisez votre vidéo vous-même. Avant de vous lancer, définissez les lieux et les éléments que vous comptez filmer ainsi que les personnes qui joueront dans votre séquence. Définissez également la longueur du document. Restez bref, c’est la clé d’une vidéo impactante. Vous aurez besoin des éléments suivants :

  • Caméscope numérique : ça fera très largement l’affaire. Choisissez entre ces 3 types d’appareil d’enregistrement :
    • DV (excellente qualité d’image, enregistrement sur cassette avec sortie sur PC) ;
    • Caméscope à disque dur interne (qualité moindre que le DV, mais l’appareil est plus simple à utiliser) ;
    • SD (enregistrement de qualité acceptable, sur une carte mémoire).
  • Un trépied : pour assurer la stabilité de l’image ;
  • Un logiciel de montage vidéo : pour monter la vidéo et ajouter les titres et autres parties textuelles.

Diffuser pour récolter les fruits de son labeur

Une fois la vidéo réalisée, montée, finalisée et encodée, il ne vous restera plus qu’à la promouvoir. Pour cela, faites le choix entre une promotion qualitative (en visant directement l’audience définie au préalable) ou quantitative (en la rendant accessible sur un maximum de plateformes). Plutôt que d’uploader votre document sur l’ensemble des plateformes spécialisées dans la vidéo, préférez une mise en ligne sur YouTube ou Viméo, les réseaux sociaux et vos sites et blogs. Les forums et blogs liés à votre secteur d’activité pourront par ailleurs augmenter la visibilité de votre vidéo en incluant dans les commentaires un lien pointant vers votre vidéo, en restant bien sûr cohérent avec le sujet de discussion.

Enfin, suivez la performance de votre vidéo et mesurez les différents indicateurs pour vos prochaines productions (nombre de vues, commentaires, critiques, etc.).

L'inbound marketing au service du sport

Laisser un commentaire