[Définition] Le Big Data : nouvelle révolution digitale ?

[Définition] Le Big Data : nouvelle révolution digitale ?


Depuis l’arrivée massive d’internet, tout est devenu plus facile, plus rapide et plus simple d’accès. En effet, sur la Toile, nous avons accès à des tonnes d’informations en temps réel. Nous pouvons consulter des sites, faire des achats, chercher un emploi… Le tout, sans bouger de chez soi.

Toutefois, il y a certains termes qui restent obscurs pour beaucoup de personnes comme le phénomène de Big Data. Pourtant, tout le monde ou presque a déjà entendu ce terme sans pour autant le comprendre. Considéré par certains comme la nouvelle révolution industrielle au même titre que la découverte de la vapeur et de l’informatique, le Big Data mérite que l’on s’y attarde un peu ne serait-ce que pour en comprendre la signification.

Qu’est-ce que le Big Data exactement ?

Le Big Data est un terme assez difficile à définir. En le traduisant tout simplement depuis l'anglais, on obtient « données massives » ou « grosses données ». Comprenez donc par-là que le phénomène de Big Data représente un nouveau moyen de stockage de l’information sur une base numérique.

En effet, chaque jour, nous créons pas moins de 2,5 trillions d’octets de données que ce soit les mails que nous envoyons, les vidéos que nous publions sur les réseaux sociaux, les signaux GPS ou encore nos achats en ligne. Ces données massives ont besoin d’être analysées, stockées, partagées et surtout accessibles à tout le monde, à tout moment et en temps réel.

Le Big Data permet tout cela. Le Big Data ce n'est ni plus ni moins que l’explosion de toutes ces données, ce qui représente incontestablement une véritable révolution numérique. Le Big Data est souvent associé et défini par quatre critères, communément appelés les « 4 V » :

  • Volume :  avec la démocratisation d'Internet et la multiplication des terminaux connectés, le volume de données créées chaque jour a explosé. On estime que d'ici 2020, 40 zettaoctets de données seront créées par an.
  • Vélocité : les innovations technologiques perpétuelles permettent une circulation des flux toujours plus rapide et  une analyse des données en quasi-temps réel.
  • Variété : les données créées au quotidien proviennent d'une multitude de sources à la fois internes et externes. Elles prennent différentes formes telles que le contenu interne d'une entreprise, les posts sur les réseaux sociaux, les signaux émis par des appareils mobiles, des transactions...
  • Véracité : face à une telle quantité de flux, la qualité des données est devenu un enjeu de taille au sein des entreprises dans le pilotage de la stratégie. De nouveaux outils sont régulièrement inventés pour traiter les données toujours plus efficacement et de nouveaux emplois ont vu le jour.

Utilisations du Big Data

Les grands d’internet utilisent le Big Data pour cibler les individus et orienter leur publicité en conséquence. À titre d’exemple, sachez que la campagne de Barack Obama est la première de l’histoire à avoir été remportée grâce à l’utilisation du Big Data. En effet, le Big Data a pu permettre de cibler les électeurs qui étaient indécis afin de les aider à faire leur choix.

Si aux États-Unis le Big Data est connu de tous et que tout le monde tire parti des bénéfices qu’il peut apporter, en France en revanche, ce phénomène est encore trop peu connu. Les raisons sont nombreuses. Les français sont assez fébriles dans ce domaine-là et se sentent agressées par la publicité digitale.

Le Big Data, créateur d'emplois

Le phénomène du Big Data a pris une telle ampleur que de nouveaux emplois ont vu le jour tels que les data analysts ou les data scientists. Le rôle de ces nouveaux « experts de la donnée » est d'analyser et traiter de façon très pointue les données remontées et de restituer de manière intelligible les informations clés aux décisionnaires de l'entreprise.

Pour faire face à une demande croissante, certaines grandes écoles proposent désormais des formations dans le domaine. Pour entrer dans ces écoles et bénéficier de cette formation, il faut être titulaire d’un diplôme d’ingénieur en informatique ou en télécommunication ou d’un master universitaire scientifique ou technique, en informatique ou en mathématiques appliquées. Certaines écoles acceptent aussi des bac + 4 Scientifique à condition qu’ils aient au moins 3 ans d’expérience professionnelle. Ces formations permettent donc un apprentissage théorique mais aussi une mise en pratique au travers d’un stage.

Comme vous l’aurez compris, le marché du Big Data est en pleine expansion. C’est un marché en pleine croissance qui va se compter en centaines de milliards de dollars dans les prochaines années.

D’ailleurs plusieurs études l’affirment. En 2018, le budget alloué au Big Data dans les entreprises représentera un quart de leur budget total. Pas moins de 61 % des entreprises sont conscientes que le marché du Big Data est un moteur de croissance tandis que 43 % des entreprises se sont déjà réorganisées afin d’exploiter au maximum le potentiel du Big Data.

Le Big Data est une bonne chose et c’est pour cela que beaucoup le qualifie de révolution industrielle. En plus de cela, le Big Data va créer plusieurs millions d’emplois sur le long terme.

Les autres publications