[Définition] A/B testing : les critères pour mettre en place une campagne

[Définition] A/B testing : les critères pour mettre en place une campagne


Qu'est-ce que l'A/B testing ? Une définition

La technique de l’A/B Testing consiste à soumettre à l’appréciation des consommateurs deux (voire plusieurs) versions d’un même produit ou service dans le but de déterminer laquelle est la plus attrayante. Il s’agit donc d’un système de vente qui permet de faire une sorte de sondage préliminaire, afin de savoir laquelle des différentes variantes proposées, permet d’atteindre au mieux l’objectif final visé.

Spécialement utilisée en web marketing, cette méthode permet de définir quel type de page web, d’e-mail, de bannière publicitaire, ou de landing page a le plus d’impact sur l’internaute et convertit le mieux (réalisation d'un objectif donné).

Par exemple, on enverra le même email mais avec deux variables de sujet à 50/50% de sa liste de contact, et on cherchera à définir quelle formulation convertit le mieux grâce au taux d'ouverture de l'email.

L'A/B Testing, une amélioration en continu

D’autre part, il est important de noter que la formule ou la version d'un contenu digital ayant généré le plus de ventes ou ayant incité le plus de visiteurs à l’action, peut ne plus l’être du jour au lendemain. En clair, le fait que la présentation particulière d’une page web ait attiré beaucoup d’internautes ne signifie pas que ce sera indéfiniment le cas, ce qui implique donc l’amélioration constante de son interface.

Aussi, il est important qu’après une certaine période d’exploitation, la version sortie gagnante d’une phase d’A/B testing soit remise en question et testée à nouveau aux côtés d’une autre plus optimisée. Ce faisant, les visiteurs d’une page web n’auront donc pas le temps de s’ennuyer, ce qui aura très certainement des retombées positives sur les ventes ou les interactions espérées.

Les critères à prendre en compte pour un A/B Testing réussi

Que ce soit pour une page web, une bannière publicitaire, une landing page ou un email, pratiquer du A/B Testing nécessite une certaine méthodologie pour obtenir des résultats aussi efficaces que fiables. Pour ce faire, il convient d’observer les règles suivantes :

1. Spécifier le contenu à tester

Cette étape est primordiale, car elle permet de planter le décor à l’intérieur duquel se déroulera l’ensemble du processus, tout en permettant de déterminer avec précision les pages présentant la plus grande capacité d’évolution.

2. Faire une étude préliminaire

Avant de se lancer dans une opération d’A/B Testing, il est capital d’étudier au préalable le comportement des utilisateurs ciblés pour réussir à mieux cerner leurs besoins et leurs attentes. Il serait donc bien de pouvoir formuler un certain nombre d’hypothèses par rapport aux éventuels impacts que les variantes proposées pourraient avoir sur les visiteurs.

3. Se lancer

À partir du moment où les versions à tester sont prêtes après l’étude préliminaire et les hypothèses, il ne reste donc plus qu’à les soumettre au jugement des utilisateurs. Toutefois, il faut veiller à ce que le nombre de visiteurs pour chaque variante soit égal, afin que le résultat soit plus crédible.

4. Tirer des conclusions

Il s’agit d’une étape très importante après la campagne d’A/B Testing qui consiste à faire un rapport complet de tout ce qui a fonctionné ou pas au cours du processus. Cela pourrait donc s’avérer utile pour partir d’un bon pied dans la conduite des prochains tests.

5. Tester et \"re\"-tester

Aussi satisfaisant que puisse être le résultat d’une expérimentation de vente, il serait bien de considérer qu’il est toujours possible de faire mieux. Ce faisant, il conviendra donc de chercher à s’améliorer tout en effectuant constamment des séries de tests, afin d’optimiser et de rentabiliser au mieux le ou les services proposés.

Par ailleurs, il faut noter dans tout processus d’A/B Testing, il est important de savoir utiliser les couleurs, le positionnement, les flèches, les images, sans oublier que le mot \"gratuit\" produit presque toujours un effet incitatif chez les consommateurs.

Les autres publications