[Définition] Blockchain : qui se cache-t-il derrière cette révolution ?

[Définition] Blockchain : qui se cache-t-il derrière cette révolution ?


La Blockchain, une nouvelle révolution digitale.

La blockchain (chaîne de blocs en français) est une technologie de stockage et de transmission d’informations transparente, sécurisée et fonctionnant sans organe central de contrôle.

Une blockchain constitue une base de données qui gère une liste d’enregistrements protégés contre la falsification ou la modification, et contenant l’historique de tous les échanges réalisés entre ses différents utilisateurs depuis sa création.

Le mot « blockchain » signifie chaîne de blocs en français. Il désigne une technologie de stockage et de transmission d’informations totalement sécurisée du fait qu’il ne fonctionne sans organe central de contrôle.

Les utilisateurs peuvent donc s’échanger des données sans intermédiaire et sans danger. Il existe des blockchains publics, accessibles à tous et privés, à accès limité.

La blockchain, comment ça marche ?

La blockchain dépend d’un algorithme qui permet de vérifier chacune des données avant de décider de les enregistrer. Une fois validées, les données se regroupent en blocs puis rejoignent le réseau. Mais, si elles ne sont pas validées, l’opération est annulée. Une simple irrégularité peut entraîner une non-validation, ce qui prouve que la blockchain est fiable et futuriste.

Elle fonctionne grâce à une monnaie créée sous forme de jetons appelés « token ». 

Pour quelles utilisations ?

La blockchain peut être utilisée afin de vérifier l’authenticité de contrats, registres… Mais également pour tout type de transfert : argent, votes…

Le meilleur exemple actuel est la monnaie numérique Bitcoin, créée en 2008 par Satoshi Nakamoto.

De nos jours, il y a de plus en plus de blockchains qui émergent dans différents domaines.

Les autres publications