[Définition] Growth Hacking, nouvelle technique du marketing digital

[Définition] Growth Hacking, nouvelle technique du marketing digital


Définition du Growth Hacking

Le growth hacking est un ensemble de procédés marketing utilisés par les entreprises du web et qui vise la recherche rapide de la croissance, à tout prix, avec peu de moyens. Cette nouvelle technique du E-marketing est en de plus en plus plébiscitée par un type d’entreprises qui ont émergé grâce à l’avènement d’Internet, notamment les startups.

Concept apparu aux États-Unis en 2010, c'est à l'initiative de Sean Ellis, ancien de Dropbox et fondateur de growthhackers.com, que l'on doit l'apparition et la démocratisation du terme. Le Growth Hacking se traduit littéralement par « pirater la croissance ». Il faut l’entendre comme un ensemble de stratégies marketing qui va permettre de booster la croissance d’une start-up de manière exponentielle.

Le Growth Hacking a depuis fait l'effet d'un véritable buzz et s'est exporté un peu partout dans le monde. Les géants de la Silicon Valley ont très largement repris plusieurs de ces concepts et développé une véritable culture du Growth Hacking.

Les Metrics AARRR

Le bon growth hacker est celui qui maîtrise, expérimente et réussit à jongler comme un maître avec les 5 metrics AARRR : Acquisition, Activation, Rétention, Referral et Revenu. Le challenge à relever est de trouver les axes qui serviront à faire grandir la startup pour ensuite synthétiser ou automatiser ce processus AARRR.

  • Acquisition : Comment attirer des visiteurs ? C'est l'étape de l'acquisition de trafic web. Dans cette première étape, le growth hacker essaie de trouver à travers l’expérience de l’ensemble des canaux web, ceux qui offriront le plus d’opportunités de croissance pour sa startup et qui permettront d’attirer des futurs prospects vers son interface numérique.
  • Activation : Comment réussir à faire interagir un visiteur avec ma solution ? Dès que le visiteur est sur la page, il faut l’amener à s’y intéresser davantage et notamment faire en sorte qu’il y agisse, en se créant un compte, en s’abonnant à la newsletter, en téléchargeant un livre blanc… Une expérience utilisateur optimale et du contenu intéressant sont donc la clef de voûte du succès ou non de la phase d'activation. C'est à cette étape que l'internaute passe du statut de simple visiteur à celui de lead (prospect).
  • Rétention : Comment faire revenir un prospect ? Ce processus vise à fidéliser et qualifier davantage un lead en le faisant revenir, par exemple en actualisant et remettant au coeur de l'actualité son produit ou service web. Plusieurs techniques promotionnelles numériques existent à cet effet tels les offres spéciales, les newsletters, un nouveau livre blanc…
  • Revenus : Comment réussir à convertir ? C’est la phase du premier résultat concret, où le prospect devient client et dépense pour la start-up.
  • Referral : Comment transformer des clients en ambassadeurs ? C’est l’étape d’accomplissement de la stratégie de marketing web. Le client s'approprie le produit ou le marque et devient prescripteur en en parlant autour de lui.

Les autres publications