Les bénéfices de l'inbound marketing pour les fédérations sportives

Les bénéfices de l'inbound marketing pour les fédérations sportives

Comme vous avez sans doute pu le constater en parcourant notre blog, nous sommes convaincus de l’efficacité de l’approche Inbound pour permettre aux fédérations sportives de franchir un cap et saisir les opportunités de leur environnement. S’il n’est pas déjà mort, l’Outbound marketing est au moins sur le déclin. Les aficionados de la pratique sportive, comme tous les consommateurs, ont développé un bouclier particulièrement efficace pour échapper au tapage publicitaire frontal et traditionnel porté par le cold-calling, l’emailing direct, les spots publicitaires à la télévision et les imprimés. Face à ces réflexes publiphobes, les tactiques issues du web comme le SEO, le social media et la création de contenu semblent prendre le relais. Dans l’industrie du sport, cette mutation s’opère encore plus intensément du fait de la nature des valeurs véhiculées : fair play, dépassement de soi, performance, challenge… Pourquoi les fédérations sportives doivent-elles amorcer le virage de l’Inbound Marketing et délaisser les méandres de l’Outbound ? Eléments de réponse dans cet article.

Une cible jeune qui ne cache plus sa « publiphobie »

Bien que les fédérations sportives visent l’universalité de la pratique et s’adresse en théorie à tous les inconditionnels d’un sport en particulier, force est de constater que la moyenne d’âge de leur cible reste somme toute assez basse. Et plus une cible est jeune, plus elle a développé son réflexe publiphobe : logiciels anti-spams qui repoussent les intrusions des emails intempestifs, extensions AdBlock qui empêchent les pop-ups publicitaires d’altérer l’expérience de navigation, logiciels qui bloquent les publicités qui précédent ou qui interrompent les vidéos, etc. Les milléniaux emploient les grands moyens pour ne pas subir les envolées publicitaires des marques. L’Outbound Marketing est donc cerné par toutes les issues. Ainsi, la communication unidirectionnelle, sans valeur ajoutée informationnelle ou divertissante et basée exclusivement sur l’imposition d’un service ou d’un bien peine à donner de bons résultats. En adoptant une approche Inbound Marketing, les fédérations s’alignent de facto sur les conditions de leur cible et font fi des tue-l’amour du marketing. On s’inscrit ici dans une communication interactive bidirectionnelle basée sur un contenu à forte ajoutée qui attire son public via les moteurs de recherche et les réseaux sociaux, sur des requêtes préalablement définies. En faisant le choix de l’Inbound Marketing, les fédérations sportives se débarrassent du carcan obsolète du marketing frontal et s’inscrivent dans la modernité. C’est déjà la moitié du chemin…

Quelques statistiques éloquentes

Ce « shift » dans les habitudes des consommateurs tous secteurs d’activité confondus s’illustre par de nombreuses statistiques particulièrement éloquentes. Les fédérations sportives sont d’autant plus concernées que leur cible, jeune, justifie de compétences web supérieures à la moyenne. Florilège :

  • 84% des 25-34 ans avouent avoir renoncé à se connecter sur leur site favori à cause d’une publicité intrusive ou inadéquate ;
  • Plus de 200 millions d’Américains ont enregistré leur numéro de téléphone sur la liste « Do Not Call » pour contrer les appels intempestifs des téléprospecteurs ;
  • 91% internautes sondés par Voltier Digital affirment s’être déjà désabonnés d’une newsletter pour cause de contenu inintéressant ;
  • 44% d’entre eux n’ouvrent jamais les offres promotionnelles auxquelles ils n’ont pas manifesté d’intérêt préalable ;
  • 86% d’entre eux zappent systématiquement les publicités à la télévision.

Dans ce contexte, quels leviers actionner par les fédérations sportives pour atteindre leur cœur de cible et maximiser la portée de leur message ?

Un contenu utile, divertissant et éducatif

L’Inbound Marketing repose sur une approche gagnant-gagnant, où la fédération sportive propose à sa cible un contenu pertinent et calibré pour apporter une valeur ajoutée palpable. Ainsi, il s’agira de proposer des articles de blog sur les meilleures façons de booster ses performances dans un sport particulier, de proposer des conseils et astuces pour perdre du poids ou gagner du muscle, mais aussi de varier les formats avec des livres blancs, des e-books, des podcasts et des infographies. La création de contenu doit s’accompagner d’un effort SEO pour améliorer le référencement du site de la fédération sportive et maximiser sa visibilité. De même, des actions sur les réseaux sociaux sont à prévoir, et pas seulement sur Facebook. Le sport se prête tout particulièrement aux plateformes plus visuelles comme Instagram. Il serait dommage de s’en priver. « Lorsqu’un contenu intéressant, utile et éducatif est combiné à une forte présence sur les réseaux sociaux, son utilité peut augmenter substantiellement », peut-on notamment lire dans l’étude Inbound Marketing Vs. Outbound Marketing publiée par Voltier Digital.

Il ne faut pas perdre de vue l’intérêt SEO. En effet, un contenu intéressant peut vite devenir viral, moyennant un bon travail sur les réseaux sociaux et sur les « agrégateurs » d’actualité comme Reddit et Digg. La suite logique sera la reprise de vos contenus par des sites qui s’adressent à la même cible. Ces derniers ne manqueront d’ailleurs pas d’insérer un lien vers votre blog en tant que source de leur article. Vous devrez performer une veille pour vous assurer que les contenus repris sont bien attribués à votre fédération. Des liens externes entrants boosteront drastiquement votre référencement sur les moteurs de recherche et apporteront encore plus de trafic.

Pour finir…

Si l’Inbound Marketing a pu être perçu par le passé comme une énième tendance e-marketing éphémère, force est de constater que son champ d'application s’est particulièrement élargi. Toujours selon Voltier Digital, le budget moyen alloué par les entreprises à l’alimentation et à la gestion de leur blog et leurs pages sur les réseaux sociaux a doublé en moins de deux ans, et la tendance n’est pas prête de faiblir ! De même, deux tiers des marketeurs sondés jugent le blog de leur entreprise comme « critique » ou « important » pour l’activité. 57% des entreprises sondées affirment avoir acquis au moins un client via le blog de l’entreprise. Enfin, déployer une stratégie Inbound Marketing dans les règles de l’art coûte en moyenne 62% moins cher que pour une stratégie Outbound traditionnelle !

Les autres publications