L’onboarding de votre site Web : votre atout séduction !

Lors de la création de votre site Internet, vous devez penser à de nombreuses choses (et on pèse nos mots). Parmi les points à bichonner, on retrouve l’onboarding. On ne parle bien évidemment pas de votre carte d’embarquement pour votre prochain vol, mais bel et bien d’une étape cruciale dans l’expérience de vos internautes. L’onboarding représente en effet l’étape qui se trouve entre la découverte de votre site Internet et sa réelle utilisation. Vous devez tout mettre en œuvre pour qu’un nouveau visiteur comprenne rapidement la valeur de votre site et ce qu’il va lui apporter. Comment ? On vous dit tout dans ce dossier !

L’onboarding, ou la première impression d’un internaute sur votre site

L’onboarding est devenu crucial au cours des dernières années, un phénomène expliqué entre autres par l’essor phénoménal d’Internet dans nos vies. Cette étape permet en quelque sorte de définir la relation d’un internaute avec votre site Web.

Comparable à un sas de découverte, l’onboarding est en effet le premier rapport entre votre visiteur et le site. Et comme le dit si bien l’adage, « la première impression est toujours la bonne » ! Cette étape va donner le ton de ce premier échange, et ainsi définir l’expérience de navigation de votre internaute. Si ce dernier est séduit par sa découverte, il y a fort à parier que votre site Internet entrera dans ses habitudes de navigation. A contrario, s’il est déçu, il quittera le site pour très certainement ne jamais y revenir… Donc… La vigilance est de mise !

L’enjeu de votre onboarding va être de répondre aux attentes de l’internaute, de manière simple, claire et rapide. Ne perdez pas de vue qu’il a un réel impact sur votre stratégie marketing et commerciale : s’il est de qualité, l’onboarding va jouer sur votre taux de conversion (entre les visiteurs et les acheteurs) mais aussi sur la rétention.

Buyer personas et moment « aha » : les éléments clés de l’onboarding

Pour mettre en place une stratégie d’onboarding optimale, vous devez connaître vos prospects et clients. Rappelez-vous de cette règle de base : l’onboarding doit avant tout porter sur le client ! Ce dernier a été séduit par un produit ou un service, son expérience doit alors tenir ses promesses.

C’est pourquoi les buyer personas ont un rôle déterminant dans l’expérience d’onboarding. Il s’agit de représenter de manière fictive, mais pour autant bien précise, un personnage qui corresponde à vos clients ou à vos cibles. Cette méthode va vous aider à mieux les cerner et ainsi adapter vos stratégies en conséquence.

Autre point  important : le moment « aha », ou « Eureka effect ». Et oui, il faut que votre visiteur ressente quelque chose en découvrant votre site ! Vous devez l’emmener très rapidement à un moment « aha », et pour cela, vous allez devoir définir ces moments clés afin d’établir une cartographie du parcours utilisateur. Les commentaires des utilisateurs vont être un outil incontournable, vous permettant de connaître leur avis, et surtout, d’en prendre compte.

Les étapes pour un onboarding optimal

Il est important de prendre en compte l’avis de vos utilisateurs, voire même de faire appel à eux pour réaliser des tests. Vous allez ainsi pouvoir améliorer leur parcours de navigation en éliminant les éventuels obstacles ou freins rencontrés.

Votre stratégie d’onboarding va reposer sur 3 étapes, à savoir :

  • La rétention initiale, pour inspirer le « moment aha » ;
  • La rétention à moyen terme, pour renforcer les habitudes ;
  • La rétention à long terme, pour maintenir l’étincelle.

Comment ? On vous donne quelques pistes pour peaufiner votre onboarding !

Limitez les actions lors de l’entrée sur le site Web

La règle à retenir : vous devez guider le visiteur sans l’obliger. Un site trop rigide et/ou mal conçu va rapidement freiner l’enthousiasme des visiteurs. Le but n’est pas de les effrayer mais bien de les séduire ! Il va ainsi falloir réussir, avec une main de maître dans un gant de velours, à proposer au visiteur une entrée douce et progressive sur votre site, en le contraignant au minimum. Le site ne doit idéalement proposer qu’une action par contexte, au risque de déstabiliser le visiteur, et même de le perdre. La simplicité est un levier d’efficacité, ne l’oubliez pas !

Proposez du conseil et de l’interaction

En distillant quelques conseils et informations, vous allez accompagner le visiteur dans sa navigation. De même, il est conseillé de prévoir un assistant, comme un chatbot, afin de faciliter son intégration sur le site, sans contrainte.

Cela va également donner une dynamique à la navigation notamment au niveau des phases de transition. L’objectif est de donner de la valeur à l’expérience, que ce soit au début de la navigation ou à la fin. Il faut pour ce faire proposer du contenu ciblé, en affichant par exemple le principal mot-clé au-dessus de la ligne de flottaison, ainsi qu’une page d’accueil optimisée.

Nouez une relation pérenne avec votre newsletter

La newsletter représente la première étape dans une relation avec votre visiteur. Elle tend à prouver son intérêt pour votre site et vos contenus. C’est le premier pas vers la conversion du prospect au client. C’est pourquoi vous devez veiller à proposer une inscription claire, facile, ludique et surtout bien visible, pourquoi pas au travers d’un pop-up.

Misez sur le mail de bienvenue

Si votre visiteur s’est inscrit à votre newsletter, profitez de cette opportunité pour lui envoyer un mail de bienvenue. Vous allez ainsi pouvoir le remercier de son intérêt mais aussi lui proposer des contenus additionnels (articles, vidéos…) pour l’inciter à se servir des différentes fonctionnalités proposées sur votre site.

Lancez-vous dans le free trial

Il est capital de bien baliser le parcours de navigation de votre site afin d’atteindre vos objectifs de conversion. Pour cela, faites appel aux CTA (Call-to-action, ou « bouton d’appel à l’action »). Ces derniers doivent être attractifs et clairs, utilisez des verbes d’action et des variantes de couleurs pour y parvenir.

 

Les autres publications