Zoom, Skype, Slack...les outils de travail collaboratifs ont le vent en poupe

Si le télétravail était pratiqué depuis bientôt une trentaine d’années, la crise sanitaire du Covid-19 l’a propulsé davantage sur le devant de la scène. Effectivement, plusieurs structures n’ont eu de choix pour maintenir leur productivité dans ces conditions exceptionnelles, que de demander à leurs collaborateurs de travailler à distance. Une réelle aubaine pour les outils de travail collaboratifs, qui sont devenus les seuls moyens de maintenir une communication en temps réel au sein d’une entreprise. Aujourd’hui, nous nous intéressons de manière particulière à la concurrence entre ses solutions qui sévissait bien avant, mais qui s’est intensifiée à l’occasion du confinement imposé par le contexte médical complexe que traverse la planète.

Microsoft Teams : une progression de 500% en Chine !

Productiv, une société qui aide les entreprises à suivre la manière dont leurs employés utilisent les logiciels, a constaté une augmentation de l’utilisation de Microsoft Teams de 20% au cours de la première semaine de mars, comparativement à la première semaine de février. Une donne confirmée par le porte-parole de la firme de Redmond lui-même, qui a précisé que l’utilisation des réunions, des appels et des conférences lancée en Chine par le biais de leur outil a progressé de 500% depuis la fin de janvier. Aux Etats-Unis, le constat n’est pas moins brillant, puisque le volume de chat sur Microsoft Teams a augmenté de 50%, tandis que les réunions vidéo et audio ont connu une hausse de 37%. Cette ascension n’est pas seulement due à la propagation du Covid-19. Effectivement, pour doper ses ventes, Microsoft a fait un effort marketing remarquable. Ainsi, elle a étendu la période d’essai de sa version Premium de Teams à 6 mois, et a levé les limites de l’utilisation de sa version gratuite.

Zoom : l’application commerciale la plus téléchargée aux Etats-Unis

Pour imposer son empreinte sur le marché des outils de vidéoconférence, Zoom a également levé certaines restrictions sur l’utilisation de son logiciel. Effectivement, sur sa version gratuite, il n’existe plus aucune limite de temps pour ses appels vidéo dans certains pays comme la Chine, le Japon, l’Italie et les Etats-Unis, où elle est devenue l’application commerciale la plus téléchargée sur iOS. Cette approche marketing a eu une incidence positive immédiate sur le prix de ses actions, qui a augmenté de 20%, au cours du mois dernier. Un résultat considéré comme une aberration majeure, car le marché boursier dans son ensemble s'effondre et les craintes d'une récession augmentent.

S’exprimant à ce sujet, Kelly Steckelberg, le directeur financier de Zoom a déclaré à Yahoo Finance : « À la fin du mois de janvier, si vous prenez le taux d'utilisation de nos minutes à ce moment-là, nous avions un taux d'utilisation de cent milliards de minutes de réunions annuelles et cela a augmenté de manière assez significative depuis lors ».

Qu’en est-il des autres outils ?

Dernièrement, Slack s’est préparé à accueillir un plus grand nombre d’utilisateurs en proposant de nouvelles fonctionnalités, comme des webinaires gratuits avec des questions-réponses en direct, des consultations par téléphone et des informations sur les meilleures pratiques en matière de travail à domicile. Pendant ce temps, les applications professionnelles comme Hangout Meet et Classroom de Google ont été les plus téléchargées, de toutes les catégories d’application durant les deux premières semaines du mois de mars en Italie. Selon l’entreprise d’analyse de données mobile App Annie, le pays a connu une énorme augmentation des téléchargements d’applications professionnelles. Une tendance qui fut similaire en Chine, où les applications commerciales et éducatives ont connu la plus forte augmentation des téléchargements d'une catégorie d'applications.

 

 

 

Les autres publications